Présentation

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION   ATAC

Adresse : 16 B.P. 2281 – Lomé / Tel : (00228) 26 70 70 33 / (00 228) 90 12-42-59/ (00228) 99 07 82 84 Email : asso.terr2007@yahoo.fr / essohanamk@yahoo.fr/site web: www.atactogo.org

Récépissé N° : 0209 /MATDCL – SG – DLPAP- DOCA du 16 /03/2011 /

Compte bancaire N° : 420 942 568 020 000 – UTB – Togo

Localisation :

 L’Association Terre des Arts et de la Culture (ATAC) a son siège à Atakpamé. La ville d’Atakpamé est le chef-lieu de la Région des Plateaux qui est elle-même composée de 12 Préfectures. Elle est située à 160 km environ de Lomé sur la Nationale N° 1. De part sa position carrefour de deux importants axes de communication (Lomé – Burkina Faso et Ghana-Benin), Atakpamé a une vocation d’échange très importante et constitue un grand centre commercial de la Région. Plus que chef – lieu de la Région, Atakpamé est une ville curieuse. Accrochée au flanc de la chaîne de montagne qui prend en écharpe le Togo du Sud-Ouest au Nord – Est, elle a de tout temps attiré de nombreux visiteurs.

 

Historique

 

L’Association Terre des Arts et de la Culture (ATAC) est une organisation de développement culturel créée en décembre 2007 et enregistrée au Ministère de l’Administration Territorial, de la Décentralisation et des Collectivités Locales sous le numéro 0094 du 14 Janvier 2008. Elle est officiellement connue comme Association conformément à la loi 1901 relative au contrat d’associations sous le Récépissé N° 0209 / MATDCL – SG – DLPAP – DOCA du 16 / 03/2011. Elle a pour but d’accompagner la décentralisation et le développement culturel au Togo et en Afrique, en mettant l’accent sur la qualité et la pluralité de l’offre culturelle et sur le rapprochement entre les équipements artistiques et la population. Son objectif global est d’assurer aux collectivités locales une assistance technique dans la conception et la mise en œuvre des politiques culturelles locales et le renforcement du secteur artistique dans son ensemble.

 

Vision

 

L’ATAC a pour vision de créer une tribune d’expression de la diversité culturelle en matière de développement humain durable, en mettant l’accent sur la prise en compte de la dimension culturelle dans le processus de développement économique et social, tout en favorisant les échanges d’expériences entre collectivités locales et en développant un cadre de dialogue entre acteurs culturels non étatiques et collectivités territoriales

 

Domaines d’intervention

 

-          Patrimoine culturel

-          Arts plastiques et artisanat d’art

-          Cinématographie

-          Livres et édition

-          Tourisme culturel

-          Actions culturelles

 

Missions

 

-          Accompagner la décentralisation et le développement culturels en Afrique, en mettant l’accent sur la qualité et la pluralité de l’offre culturelle et sur le rapprochement entre les équipements artistiques et la population

-          Assurer aux collectivités locales une assistance technique dans la conception et la mise en œuvre des politiques culturelles locales et le renforcement du secteur artistique dans son ensemble.

-          Soutenir l’expérimentation, le perfectionnement et la production dans les domaines des arts de la scène, des arts visuels, des arts multidisciplinaires, des arts médiatiques, de l’architecture, des métiers d’art et de la littérature

-          Favoriser le rayonnement des œuvres togolaises au Togo, en Afrique et dans le monde par la collecte et la diffusion de l’information (www.atactogo.org)

-          Entreprendre une démarche de démocratisation culturelle en démultipliant les initiatives qui permettent d’assurer la transmission culturelle aux jeunes générations, la participation de chacun à la vie culturelle de son choix et la mise en partage la plus large possible des repères essentiels

-          Susciter l’échange d’information et d’expertise, la formation des professionnels et des amateurs de la culture, le transfert de technologie et de savoir-faire;

-    contribuer à la mise en œuvre de politiques culturelles dans l’espace UEMOA en général

et au Togo en particilier.

 

Moyens d’actions

 

Elle a pour stratégie d’intervention, la formation par l’action, la recherche, l’étude et la publication. Pour atteindre ses objectifs, l’ATAC s’est fixée comme moyens d’action :

 

  • La sensibilisation, l’information et la formation des populations à l’action et au développement culturels ;
  • L’organisation des séminaires, colloques, conférences, tables rondes, journées de réflexion, ateliers de formation et festivals ;
  • La collaboration avec les pouvoirs publics, les associations, les ONG et les institutions des collectivités locales tant nationales qu’internationales ;
  • La création d’un bulletin d’information ;
  • L’élaboration et l’exécution des projets et programmes en faveur des populations ;
  • La rédaction des rapports et mémoires ;
  • La participation et à des émissions radiotélévisées ;
  • La création d’un observatoire de politiques culturelles ;
  • La recherche – étude – voyages d’études – formation ;
  • L’élaboration de politiques culturelles en collaboration avec les collectivités locales.

 

Ressources humaines

 

L’Association Terre des Arts et de la Culture (ATAC) est une Association de Développement Culturel et Social. Elle dispose des compétences diverses : 27 Intervenants techniciens dont : 7 administrateurs Conseillers culturels, 3 Entrepreneurs culturels, 3 Réalisateurs Scénaristes, 1 Producteur, 1 Caméra man, 1 Sociologue/administrateur/Conseiller d’Action Culturel, 1 géographe/administrateur/Conseiller d’action culturel, 3 Professeurs de lettres, 2 Archéologues, 2 Professeurs de Collège, 1 Comptable / Gestionnaire, 1 Gestionnaire, 1Guide /Gestionnaire de Sites.

 

L’Association est dotée d’un Bureau Exécutif de cinq membres et d’une direction technique de trois personnes. La Direction Technique gère l’Association et prend une partie des relations publiques.

 

Environnement concurrentiel

 

L’Association a toujours eu le soutien de la ville d’Atakpamé. Ce soutien se présente sous les formes morales et matérielles.

-          Prêt de matériels,

Mise à disposition de locaux pour les meetings

 

Activités réalisées

 

Conscients du manque véritable de politiques culturelles locales dans les collectivités locales au Togo, les premiers responsables de l’Association se sont très tôt illustrés dans le regroupement des hommes de culture, administrateurs culturels, entrepreneurs culturels, réalisateurs, scénaristes, conseillers culturels, archéologues, sociologues … en vue de contribuer à leur formation. C’est ainsi que depuis la fin de l’année 2008, cette structure, a réussi à négocier ou a permis la réalisation de plusieurs activités à l’intention des acteurs culturels :

F  Une étude sur les manifestations évènementielles, les religions, les coutumes et les cultes dans les communautés IFE et EWE d’Atakpamé en 2010

F  Une étude sur les collectivités locales et le développement culturel au Togo, cas des préfectures de la région des plateaux : état des lieux.

La première est actuellement publiée sur le site de l’Association (à consulter) et la deuxième est en voie de l’être.

F  Le projet de renforcement des capacités des jeunes en procédés cinématographiques à Blitta

réalisé du 2 au 4 avril dernier.

Ce projet a pris en compte trente jeunes issus de la ville de Blitta et de ses environs.

 

Les Ambitions de l’Association

 

L’organisation s’assigne de grandes ambitions pour les cinq années à venir :

 

projet de création d’un observatoire de politiques culturelles au Togo ;

projet de sensibilisation des autorités locales du Togo sur le patrimoine culturel ;

projet d’identification du patrimoine culturel matériel avec le concours des autorités locales ;

projet de vulgarisation ou de promotion du patrimoine identifié dans les collectivités ;

projet d’élaboration d’une base de données du patrimoine culturel immatériel par aire culturelle ;

projet d’étude de l’impact des industries culturelles sur le développement au Togo ;

projet d’identification des savoirs traditionnels du Togo susceptibles d’être protégés par les droits de la propriété intellectuelle (l’expérience d’Atakpamé à étendre sur d’autres localités) ;

projet d’identification et de numérisation des expressions culturelles traditionnelles du Togo ;